Archives par mot-clé : Exposition artistique

Nicole LE MEN du 3/6 au 5/7/2020

Un dialogue poétique entre forme créée, nature et mémoire…

L’exposition « Les traces du vivant » est une invitationà découvrir un ensemble de créations inspirées par le monde végétal : arbres, feuillages, insectes…
Longuement observée, la nature est rendue présente dans toute sa force, sa fragilité, sa permanence. En circulant dans l’espace le visiteur pourra se laisser porter par la diversité des propositions pour une expérience poétique et sensorielle.

L’air circule entre les formes comme une respiration.
L’espace s’habite et le visible joue avec l’invisible.

____Les Radiographies
Pour donner à voir les traces du vivant, j’utilise très souvent des matériaux que je détourne comme les radiographies gravées avec une pointe sèche. La lumière y apparait par surprise au détour d’un trait. Elle dévoile une transparence ouvrant sur de nouvelles formes végétales dialoguant entre elles.

____Les empreintes et dessins
Dans une temporalité méditative, le dessin au micro pointe ou au crayon de couleur, le passage des feuilles dans la presse, les toiles peintes tentent la traversée du végétal : feuillages, fleurs, tiges… Il le dissèque et en laisse apparaître la subtilité, la légèreté, en écho au travail de l’encre sur rouleaux de papier.

____Les rouleaux de papier
Le travail à l’encre sur de longs rouleaux de papier Wenzhou s’attache à déployer un univers végétal longuement observé et gardé en mémoire. Du sol au ciel, s’enroule et se déroule une nature exubérante dans une continuité que rien ne vient heurter.
Entre le vide et le plein, l’ombre et la lumière, le noir et le blanc, les formes s’enveloppent de grisés ou de noirs profonds…. Seuls, le calame, le pinceau, le roseau, délicatement, retiennent des signes du vivant.

____Les sculptures
Les formes dessinées des feuillages s’échappent du papier pour se dire dans l’espace avec un stylo 3d, donnant naissance à des « Dentelles de feuillages » sculptées. Une expérience de reliance avec les gestes retrouvés et renouvelés invitant les formes à jouer avec la lumière.

____La dentelle sur porcelaine et toile
La porcelaine, modelée en fine pellicule, capte l’empreinte du bois préalablement sculpté.
La main précise les formes naissantes que le passage par le feu fixera ensuite en petits fragments de nature conservés dans des écrins.

____Les petits tableaux, coffrets et dessins sur calques aux papillons
La finesse de ces fragments de dentelles en porcelaine ouvre sur une nouvelle recherche.
Comment allez plus avant dans la transparence ?
L’écriture plastique des feuillages avec de simples crayons de couleur sur de grande feuilles de papier calque permettra d’avancer un peu plus loin encore.
Sur ces feuillages viendront se déposer des insectes aux couleurs irisées, captant la lumière dans leurs écailles…
Comme des instants de vie éphémère.

La création est mouvement
Chaque acte créateur en appelle un autre dans une continuité permanente.

Nicole LE MEN
Mai 2020

Collège du Mont des Princes 4ème du 20/2 au 15/3/2020

L’heure est Graff !

En 2017, la « Galerie du Pont des Z’Arts » a proposé au collège du Mont des Princes de Seyssel d’exposer tous les élèves d’un même niveau dans l’objectif de montrer l’évolution des pratiques en arts-plastiques de la sixième à la troisième.

En sixième les élèves ont exploré la sculpture en utilisant du carton d’emballage et la peinture en peignant avec des épices des autoportraits.
L’année suivante se fut des installations miniatures photographiées dans leurs mains, une planche individuelle de bande-dessinée qui contraignait l’élève à travailler la notion de point de vue ainsi que des Sténopés réalisés avec l’artiste intervenante, Claire Maugeais.

Cette année l’objectif était de sortir des murs de la Galerie et de proposer aux élèves de s’exprimer à l’aide de pochoirs sur les murs des deux villes de Seyssel autour de la thématique, hélas bien actuelle du «réchauffement climatique».

Lors du vernissage du 13 septembre 2019 à la galerie du Pont des Z’arts j’ai pu rencontrer l’artiste M. Joseph Lombardi. Ses peintures, intitulées « Le déluge », correspondaient à la thématique que je désirais aborder avec mes élèves. Nous avons après discussion décidé de travailler ensemble.

Nous avons entamé ce travail collaboratif en visitant l’exposition de M. Lombardi à la galerie du Pont des Z’Arts avec les élèves et en présence de l’artiste. Cette exposition de Joseph Lombardi associait, peintures, installations et sérigraphies en jouant parfois du même motif pour recomposer et varier ces assemblages. Les élèves ont pu échanger, questionner et entrevoir les techniques qu’ils allaient pouvoir utiliser lors de leurs propres projets.

L’apport de M. Lombardi a donc mené le projet plus loin et nous a permis de faire appel aux éditions « Drozophiles »qui proposent des ateliers de sérigraphies. Toutes les classes de quatrièmes ont donc pu faire des tirages sérigraphiques avec différents pochoirs créés par les élèves.

Pour soutenir nos élèves, nous vous invitons à cette promenade artistique dans les deux villes de Seyssel jusqu’au 15 mars 2020.

En remerciant particulièrement M. Lombardi pour son implication auprès des élèves et son soutien, M. Muller, principal du collège du Mont des princes pour sa confiance sans laquelle rien ne serait envisageable, Messieurs les maires de Seyssel Ain et Haute-Savoie qui ont autorisé cet affichage dans leurs villes et bien-sûr la Galerie du Pont des Z’Arts qui mène une politique culturelle exemplaire, permettant à tout un chacun d’ouvrir ses horizons. Anne Pujol, professeur d’arts plastiques.

Télécharger ici le parcours  du parcours.

Anna KARIN-Florence MONANGE du 2/5 au 2/6 2019

Anna-Karin, Sculptures

Anna Karin est née à Oslo, mais la plupart du temps, elle vit et travaille en Savoie, son sujet favori est la géographie humaine, sujet qui l’intrigue, la fascine et la laisse parfois sans voix, mais qui inspire sa sensibilité et son talent..

« J’aime travailler la matière, sculpter le bois, le peindre avec amour jusqu’à ce que la sculpture soit parfaite. Je peins avec une acrylique haut de gamme, réalisant des patines en plusieurs passages nécessitant de longues heures de travail. Pour mes travaux, j’utilise des bois flottés et je récupère des arbres qui sont abattus, notamment les tilleuls. »

Le mode d’expression d’Anna Karin est inscrit dans la modernité même si elle puise son inspiration chez les grands maîtres du Moyen-Âge.

Elle expose à Paris, Lyon, Toulouse, Montpellier ainsi qu’en Suisse, Pays-Bas, Tchécoslovaquie, Norvège.

Florence Monange, peintures

Florence peint depuis toujours et aujourd’hui elle transmet cette passion en l’enseignant.

Après avoir suivie les cours de Pierre Leloup, elle suit des formations dans plusieurs centres de créations artistiques dont l’ACDA à Grenoble. Psychologue de formation elle cherche toujours à peindre au plus près de ses émotions. « peindre c’est aller à la rencontre de l’autre, de soi. C’est apprendre à s’écouter et à se taire. Au-delà de l’acte technique il y a le partage, la rencontre, une histoire » Florence est née en 1968 au cœur des montagnes de la Savoie, aujourd’hui elle a son atelier dans la Drôme des collines. »

Promener la souris sur l’image  pour voir défiler le panorama de l’exposition à 360°!

[easy_panorama id= »3042″]

EBAG 8/2 au 17/3/19

 

La galerie du Pont des Z’Arts a le plaisir de vous faire découvrir un grand nombre d’œuvres émanant de diverses recherches artistiques.


«Des marches à suivre»

du 8 février au 17 mars

est une exposition à laquelle participent les élèves adultes de différents cours et ateliers de l’ebag «Estampe – Portrait – Création – Huile – Dessin»


Cet événement est une expérience riche pour les élèves de l’école, inscrivant leurs travaux dans un processus artistique professionnalisant.

L’ebag, école des Beaux-arts du Genevois est un établissement d’enseignement artistique de la communauté Les Voirons, agglomération dont l’équipe pédagogique est composée d’enseignants artistes possédant une solide formation et une pratique confirmée dans leur domaine.

L’école propose des cours, des ateliers et des stages à un public amateur enfants et adultes.

Elle s’est fixée pour objectif une qualité d’enseignement qui donne à tous les intéressés les moyens de développer leur potentiel créatif dans un esprit d’ouverture.

ebag– école des beaux arts du genevois

45 rue de la Libération – 74240 Gaillard
Tél. 04 50 37 37 08 

www.ebag.annemasse-agglo.fr

Artistes exposant:

Françoise BIZEAU Valerka MACHALA
Marie BRANDELET Dorota MICHALUK
Gottardo BONCOGNALI Anna PECCOUD
Christel BOUISSOU Jacqueline PONTE
Mirella BRETONNIERE Nathalie RODACH
Catalina GUREU Pascale SION
Charlotte LAFOURCADE Sonia STRAPPAZZON
   

Les artistes, quelques oeuvres….

 

(Clicquer pour agrandir)

  

 

Faire glisser pour avoir le panorama 360° de l’exposition

[easy_panorama id= »2883″]

Chantal CARREL-Catherine FAUCONNET 4/7 au 5/8/18

Chantal CARREL

Avec de la résine synthétique et de la bio résine, Chantal Carrel imagine des formes puis leur donne vie par des inclusions, joue avec leur mélange alchimique, extrait les bulles.

Elle crée des séries car elle aime l’idée que chaque oeuvre est une partie d’un tout, s’échappant ainsi de la quête romantique de l’illumination vers la perfection. Chantal joue avec les perspectives et les perceptions.

Catherine FAUCONNET

Je me promène sur la surface plane, ma toile posée à même le sol. Comme un voyage.

J’aime les couleurs pastel, les jus, beaucoup d’eau dans ma couleur. Puis le geste, lent ou vif, saccadé selon l’humeur, la musique du jour.

Je reprends au graphite, crayon de papier. Souvent le rythme est plus soutenu, intense. Puis je laisse place à une forme d’aléatoire. Les jus coulent, je tamponne, choisis d’insister ici ou là, estompe. Et le noir, toujours, qui structure, qui rythme l’ensemble.

 

Brigitte DYKMAN-Marie-Laure LÉVITAN-Micky PFAU du 31/5 au 2/7/17

Micky Pfau

L’œuvre

Expérimentale immédiate à fleur de peau tout ceux qui m’entourent y participent objet fleur fruit femme homme aucun d’eux ne m’est indiffèrent tout est relié tout est en mouvement

Peindre n’est pas mon métier mais ma façon d’être au monde de dire ce que j’en perçois tragique violente drôle tendre notre humanité doit être en éveil nous en sommes tous responsables

Marie Laure Lévitan

Son travail a longtemps entretenu une relation assez frontale avec la terre et le feu donnant des œuvres rudes et sombres, d’aspect « primitif « . Depuis quelques années, ses œuvres se sont éclairées de couleurs plus lumineuses que la terre polie révèle et que l’enfumage du « raku » patine, leur donnant une grâce nouvelle.

Brigitte Dikman

Peindre mon jardin, pour le seul bonheur de peindre. Pour le plaisir de se confronter à la richesse des couleurs, à la lumière d’une fin de soirée, aux silences de la nature.
J’aime redécouvrir inlassablement le même arbre, le même coin de jardin pour rendre hommage à celui qui accompagne mes jours, celui qui est le témoin le plus proche de ma vie…. mon jardin.

Ambiance « vernissage »

 

Rosalie ALAIMO-Cécile BALSEM-Joseph LOMBARDI du 26/4 au 28/5/17

 

EXPOSITION du 26 avril au 28 mai – vernissage le 26 avril.

Cécile BALSEM

Le collage lui permet d’allier la précision de la photo et son expression de peintre.

En découpant des images, des scènes de la vie, elle met en valeur des objets sur lesquels nos regards oublient parfois de s’arrêter.

Avec Cécile, l’image devient tableau et le tableau devient histoire.

Rosalie ALAIMO empreinte aussi les voies de la narration à travers ses sculptures de personnages et d’animaux en papier mâché. C’est un art singulier empreint de tendresse. L’expression de ses personnages est souvent bouleversante.

Les peintures et dessins de Joseph LOMBARDI s’inscrivent dans une tradition narrative qui ramène la fable et le mythe au premier plan de l’image, avec une prédilection pour les animaux.

Ses œuvres sont emplies d’humour et mélangent les histoires de la culture populaire, le spectateur est happé dans un univers imaginaire riche en possibilité d’interprétation.

Note de l’artiste: « Parfois je me demande si je peins parce que je ne sais pas écrire…

Je crée des images illustrant le début d’histoires avec l’espoir qu’un poète pourra en écrire la suite. Je peins pour initier une émotion, pour une invitation au voyage, vers sa propre hypnose. »

Exposition Berclaz, Genêt, Sando

Annick Berclaz – Annette Genêt – Hideki Sando

Trois univers picturaux à la Galerie du Pont des Z’Arts.

Celui d’Annick Berclaz déploie son imaginaire dans un monde micro-organique marin, piquant et insolite. Peinture acrylique ou porcelaine, l’œuvre se décline avec minutie, autant dans un foisonnement coloré ou monochrome que dans des installations spatiales.

Dans un contre-pied didactique, Annette Genêt expose l’encre de Chine dans tous ses états. Partant d’une œuvre qui ne se livre pas au premier regard, elle puise l’inspiration dans un retour aux sources de sa création. Chaque étape est ici représentée. L’encre, souveraine, semble diriger les opérations dont témoignent quelques photos.

Hideki Sando nous avait habitués à d’élégantes installations spatiales très contemporaines. Ici on le rencontre dans un geste calligraphique plus ancestral, celui de la peinture sur céramique. Dans une dimension plus actuelle de sa culture d’origine, l’artiste expose une série narrative sous forme de mangas.

Une étonnante rencontre sous la Grenette de Seyssel, entre des plasticiens, hors des sentiers battus.

Exposition Annie Berthet

Diplômée des beaux Arts et du CREAR. Je travaille depuis toujours sur le corps. Chaque étape de ma création m’amène à autre chose. La figuration comme reliquat sans cesse décortiqué.

Les yeux posés sur ces instantanés de vie magnifiés par l’art, nous sommes fatalement rappelés à l’ordre de nos désordres. La beauté classique n’a pas lieu dans mon travail, elle n’existe que par la vision de chacun, conjuguée à des temps de grâce, d’inaccessibilité, d’intemporalité et de sacré. Le décalage entre la vie et la création, pourtant si étroitement lié, nous condamne à n’être que subordonnés à cette représentation.